JUSQU’À NOUVEL ORDRE
Par

ELIZABETH GUYON

Création 2018
CRÉATION THÉÂTRALE


Jusqu’à nouvel ordre est une création théâtrale qui s’inscrit dans le champs des écritures contemporaines.

Au cœur de l’expérience proposée, deux récits s’entrelacent, celui d’un homme au destin singulier longtemps tenu secret et celui de sa petite-fille qui, confrontée à ce nouveau « récit familial », en explore, sur scène, les possibilités. Ce récit est une auto-fiction qui s’appuie sur de nombreux matériaux documentaires (tous médias confondus) collectés par l’artiste Elizabeth Guyon.
Des caisses d’archives et une multitude de chaises. Elizabeth nous parle de là, de cet espace de travail improvisé, parsemé de carnets de notes, de photographies, de livres. Seule au plateau, elle reconstruit pour les spectateurs ce processus exploratoire qu’elle a mené pendant plusieurs années autour de ce secret de famille. Elle cherche à répondre aux questions, croise des intuitions. Elle se heurte à l’oubli, aux lapsus, aux actes manqués, les siens et ceux des autres, au malaise profond d’aller chercher là où c’est interdit. De temps en temps, elle jubile, elle tient quelque chose. Plongeant dans les documents tenus secrets, elle atteint le coeur noir de l’histoire, ce qui a poussé cet homme à faire disparaître toute trace de définition intime, à ne plus exister que par une identité de papier. Elle évoque les questions qui l’ont traversées et comment cette expérience l’a intimement fait bouger.

Dans le droit fil des travaux d’Elizabeth Guyon, ce récit composite et ouvert interroge le besoin de savoir. Ce qui échappe nous définit aussi. C’est dans cette apparente contradiction que se place cette création, un haut-lieu de résistance, de très forte tension, un endroit inconfortable et parfois cocasse.
En questionnant la notion d’identité, celle de cet homme hier, celle de l’artiste aujourd’hui, le dispositif dramaturgique permet d’ouvrir cette histoire singulière à des problématiques contemporaines et collectives liées à la peur de l’autre, à l’assignation identitaire et à l’invention de soi.

La proposition est polyphonique et prend la forme d’une narration à plusieurs voix, portée par Elizabeth Guyon et par ces personnages « médiatiques », la mère, la tante, l’historien, qu’elle convoque sur le plateau par le truchement de différents supports de diffusion.

1er Siècle team : Elizabeth Guyon, Christelle Carlier, Mathilde Mérigot, Jean-Christophe Aubert
BlixLab team : Fabien Bourdier et Florent Mangeot

Coproduction 1er Siècle / ZINC Friche Belle de mai
Partenariats Montévidéo - lieu de création contemporaine, Seconde Nature, Labomédia, Théâtre d’Arles, Camps des Milles, BlixLab
Avec le soutien de la Région PACA, du CD13, de la ville d’Arles